La Maison du Théâtre accueille des artistes professionnels du théâtre depuis bientôt 20 ans et propose aux habitants de l’Ain, à travers des projets artistiques très divers, de partager un moment, une aventure avec eux.
En 2018, c’est l’auteure de théâtre Fabienne Swiatly qui posera ses valises à Jasseron pour arpenter le territoire avec nous.
Ses nombreux ouvrages, publiés, mis en scène ou en onde, prennent la forme de pièces de théâtre, de romans, d’essais. Ouverte à toutes les rencontres, Fabienne Swiatly met des mots sur les émotions et les sentiments, nous parle de nous, de la vie, des relations humaines et nous emporte dans son écriture poétique.
De mes textes on dit qu’ils sont sobres et directs. D’une écriture poétique qui va droit au but. J’aime raconter le difficile des êtres humains mais je me tiens toujours du côté de la vie. L’humour vient donner un autre souffle. FS
Sa vie commence en Lorraine, avec des parents venus d’ailleurs. Elle se poursuit aujourd’hui entre la Savoie et Lyon, et dans tous les coins qui l’invitent à travailler avec eux.
Je viens d’un champ de patates, celui que mes grands-parents polonais ont quitté après la première guerre mondiale, pour tenter leur chance en Lorraine dans la sidérurgie. Mon grand-père a laissé derrière lui une terre coriace pour pousser des wagons dans le ventre noir de l’usine. Migration des pauvres.
Je viens d’Amnéville où il n’y avait pas de terrains de jeux, pas de cinéma, peu d’espérance alors j’ai exploré la maigre bibliothèque familiale, quelques étagères qui servaient à dissimuler une porte condamnée. Je cherchais une issue. Je viens d’une bibliothèque lue dans le désordre jusqu’au 21 volumes de l’encyclopédie Tout l’Univers qu’une jolie commerciale avait réussi à fourguer à mon père. Je viens de l’attente. De longues heures passées dans le terrain vague derrière la maison familiale, je m’inventais des histoires, je m’inventais un avenir. J’attendais quelqu’un. Je viens de la marche. Dès 12 ans, je longeais la Moselle pour y poursuivre les méditations débutées dans le terrain vague. J’écrivais dans ma tête. Je viens d’un chiffon rouge dédié aux gars de Florange qui ont vu s’éteindre le dernier haut-fourneau de la région. Un monument au mort qui rouille dans le paysage lorrain. FS
Avec elle, nous questionnerons notre territoire, notre espace de vie, ce qui nous lie et nous éloigne. Nous dresserons collectivement le portrait d’un territoire imaginaire à travers ses habitants, leurs parcours, leurs choix, leurs relations. Fabienne Swiatly animera les rencontres et des ateliers, récoltera les idées et les textes. Et sur le modèle du texte d’Edgar Lee Masters « SPOON RIVER », assemblera les
fragments d’écriture, les constellations de voix pour donner forme à ce portrait littéraire et théâtral.
J’apprécie particulièrement ces temps « inventés » où avec d’autres nous nous appuyons sur la littérature et le théâtre pour se tenir debout et raconter le monde comme il va ou pas. FS
 

 

 

Téléchargez le programme d’actions janvier-juillet 2018 ICI
Lisez le Journal de bord de la résidence, par Fabienne Swiatly à la Maison du Théâtre