Tentatives d’approches d’un point de suspension

Au château de Fontenay (15 minutes de Lons-le-Saunier), en extérieur
Dimanche 3 juin à 11h (durée estimée 1h30) – dés 9ans
13€ – réservation obligatoire auprès de la Maison du Théâtre

Cette fois il ne s’agit pas d’écriture théâtrale contemporaine portée au plateau, une fois n’est pas coutume, mais d’une proposition multiforme poétique. Nous prolongerons la journée avec un pique-nique tiré des sacs, puis la visite du Théâtre de Lons-le-Saunier.

 

Yoann Bourgeois / Ccn2 – CCN de Grenoble
• Escalier – Conception Yoann Bourgeois – Interprétation Lucas Struna
• La Femme plume – Conception Yoann Bourgeois et Marie Fonte – Interprétation Marie Fonte
• Dialogue – Conception Yoann Bourgeois – Interprétation Estelle Clément-Bealem et Raphaël Defour
• Hourvari – Conception Yoann Bourgeois – Interprétation Yoann Bourgeois et Yurié Tsugawa
• Fugue / Trampoline – Conception Yoann Bourgeois assisté de Marie Fonte – Interprétation Yoann Bourgeois – Musique Metamorphosis n° 2 de Philip Glass, interprétée en live par Laure Brisa
Solo avec harpe voix percussions & machines – Interprétation et conception Laure Brisa – Son Antoine Garry
• Atelier du joueur – Expérimentation du point de suspension avec Yoann Bourgeois

 

Quand il s’est vu nommé à la tête du Centre Chorégraphique National de Grenoble en octobre 2015, l’artiste circassien Yoann Bourgeois s’est aussitôt demandé quels projets il aimerait bien pouvoir mener dans un futur plus ou moins proche ; et il s’est rendu compte que, quels que soient l’ampleur des projets et le nombre de jours qu’il lui restait à vivre, le temps serait trop court. Que faire ? Désamorcer ce temps…

On vous entend d’ici : c’est impossible. Dans l’absolu, vous avez raison. Mais imaginez tout un réseau de petites formes artistiques et horizontales qui chercheraient à retenir le présent dans leurs mailles ; imaginez des structures scénographiques, des agrès, des objets conçus comme autant de « pièges à instants » (comme on parle de pièges à rêves). En vous promenant au milieu de ces dispositifs, vous n’empêcherez certes pas la fuite inexorable des grains dans le sablier, mais au moins aurez-vous l’impression de vous mouvoir dans une sorte de présent dilaté, qui renvoie toute idée de mort, réelle ou symbolique, à la Saint-Glinglin…

C’est à cette expérience particulière que vous convient Tentatives d’approches d’un point de suspension : à déambuler librement dans le cadre d’exception du Château de Frontenay et à assister, dans l’ordre que vous voulez, au manège d’un couple sur un plateau qui tourne, à la mise en apesanteur d’une femme par une machine, à une danse spectaculaire sur trampoline et même à la lévitation de votre propre corps au cours d’un atelier peu orthodoxe. Difficile de conclure ce texte autrement que par trois points de suspension…